La démarche thérapeutique

L’accompagnement de la personne se fait sur prescription médicale. Il faut savoir que les actes de psychomotricité ne sont pas remboursés par la Sécurité sociale, certaines mutuelles prennent éventuellement en charge une partie des frais.

Nous établissons d’abord le bilan psychomoteur du sujet âgé, celui ci permet de nous rendre compte des potentialités de la personne et nous renseigne sur l’expression psychocorporelle du trouble (motif de la prescription médicale).

Il existe aujourd’hui l’Examen Géronto Psychomoteur.

L’analyse des résultats de l’évaluation psychomotrice et l’entretien clinique, nous permet de mettre en place le projet thérapeutique spécifique en coordination avec les différents professionnels.

Nous définissons ainsi le type de prise en charge, les axes de travail, la fréquence et modalités.

La prise en charge psychomotrice commence… les séances, comme le bilan ont lieu dans un endroit calme pour optimiser les capacités attentionnelles de la personne âgée, la durée des séances, leur fréquence et le type (en groupe ou en individuel) s’adaptent également à la personne.

La psychomotricité est complémentaire de l’accompagnement psychologique, kinésithérapeutique, ergothérapeutique… l’approche pluridisciplinaire permet d’appréhender la personne dans sa globalité. Notre intention commune est de l’aider à s’intégrer et à s’adapter dans son environnement et dans sa relation à soi et à l’autre.

En suivant, la réévaluation psychomotrice nous permettra de connaître l’évolution de la personne et d’objectiver l’efficience de la prise en charge psychomotrice.

2